Breaking News

Qu’est-ce que le système des trois piliers ?

En Suisse, la constitution a prévu une prévoyance retraite pour mettre les retraités à l’abri de la précarité. Ce système de prévoyance retraite est structuré en trois piliers. Chacun de ces piliers a des modalités de cotisation et vise des objectifs déterminés.

Le pilier de la prévoyance publique

Elle repose sur la responsabilité de l’État. Dans ce système d’assurance, ce sont les employés et employeurs actifs qui cotisent pour assurer la pension des retraités. Une rente Assurance Vieillesse et Survivants AVS est versée à partir de 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes. Avec ce premier pilier, l’État suisse assure sa fonction de protection sociale. Les personnes bénéficiaires de ce premier palier ont le minimum pour survivre une fois qu’elles se retrouvent à la retraite. Cela permet de couvrir leurs besoins vitaux. Ce pilier comporte en plus de l’AVS, l’assurance invalidité. La souscription à ce premier pilier est obligatoire pour tous les employés âgés de moins de plus de 20 ans. La cotisation s’élève à 10,1 % du salaire brut et est versée à 50 % par l’employeur et à 50 % par l’employé. pour en savoir plus, cliquez ici. À part la prévoyance publique, nous avons la prévoyance professionnelle.

Le pilier de la prévoyance professionnelle

Ce pilier vise à permettre aux retraités de maintenir leur niveau de vie lorsqu’ils sont admis à la retraite. Ce pilier ne concerne pas tous les employés. Il a été instauré pour les salariés dont le salaire excède 21 510 CHF. Le taux de cotisation est variable et dépend de l’assureur. Toutefois l’employeur est tenu de verser également 50 % de cotisation.

Le pilier de la prévoyance individuelle

C’est un pilier dont la souscription est facultative. Lorsque vous y souscrivez, il vient compléter les prestations du premier pilier et du deuxième. Il est composé de la souscription libre 3b et de celle liée 3a. Le sous pilier 3a est plafonné et comporte certaines contraintes. Toutefois, ce pilier 3a offre un avantage fiscal. En effet, il permet de déduire les montants de cotisations du revenu imposable. Le sous pilier 3b en revanche ne contient pas de limite de plafonnement. Mais son montant n’est pas déductible du revenu imposable.