Breaking News

Pronostic sportif : comment optimiser sa bankroll (BR)?

Afin de ne pas se retrouver ruiné, il est conseillé aux parieurs de se définir un budget. Ce budget est appelé la bankroll. On entend par bankroll, le montant qu’un parieur affecte exclusivement à ses paris sportifs. C’est le capital du parieur. Découvrons ensemble comment on constitue la bankroll et comment on peut la rentabiliser.

Comment constituer sa bankroll ?

Tipsoft Hitch propose deux approches pour constituer la bankroll. La première est l’approche théorique. Avec cette approche, le parieur doit disposer matériellement de l’argent sur son compte de pari avant de jouer. À défaut, il peut procéder à la constitution du capital à partir de son revenu, en mettant périodiquement de côté une somme déterminée. Rappelons que la bankroll est placée chez un bookmaker. La seconde approche est dite empirique. Dans cette approche, la bankroll est gérée en fonction de la confiance qu’on accorde au pari. La mise minimale est de 1 unité et la maximale de 10. Dans le cas d’espèce, le parieur n’est pas tenu de disposer matériellement du montant de sa bankroll. Ce montant est virtuel.

Comment gérer sa bankroll ?

La bankroll étant un capital, il est important de l’utiliser avec prudence afin de ne pas se retrouver sur les pailles. En matière de bankroll, les mises sont évaluées en unité. Pour sa gestion efficace, deux différentes techniques s’offrent : l’unité fixe et l’unité variable. Selon le fonctionnement de l’unité fixe, que la bankroll ait augmentée ou diminuée, l’unité maintient sa valeur qui représente les 1% du montant de la bankroll du départ. Soit 10 euros pour une bankroll de départ de 1000 euros par exemple. S’agissant de l’unité variable, elle fluctue soit à la hausse soit à la baisse en fonction de l’évolution de la bankroll. Ainsi, pour une bankroll de 1000 euros qui a augmenté à 1500 euros, les 1% constituant son unité de mise seront de 15 euros contrairement à l’unité fixe qui demeurerait 10 euros malgré l’augmentation.