Accueil > A la une > Nouvelle constitution : L’opposition assiège l’Assemblée nationale le 5 octobre

Nouvelle constitution : L’opposition assiège l’Assemblée nationale le 5 octobre

fpi
Pascal Affi N’Guessan annonce un sit-in le 5 octobre à l’Assemblée nationale.

Le projet de réforme constitutionnelle engagé par le Chef de l’Etat a été adopté par le conseil des ministres du mercredi dernier. Il sera soumis le 05 octobre au parlement pour vote. L’opposition qui n’a cessé de critiquer le projet décide d’assiéger l l’hémicycle ce jour pour marquer une fois de plus sa désapprobation.

Les actes  d’opposition à la constitution se multiplient du côté de l’Alliance des forces démocratiques (AFD). En complément à la série de meetings engagées par cette coalition, elle vient d’annoncer un sit-in au parlement le 05 octobre prochain lors de la présentation du projet par le président Ouattara devant les députés.

L’annonce a été faite ce vendredi au siège du Front populaire ivoirien (FPI) par Pascal Affi N’Guessan,  chef de file de l’AFD et président du FPI, à l’occasion d’une conférence de presse.

« Cette constitution est  un défi à la dignité des Ivoiriens et Ivoiriennes. Si nous restons couchés, on nous imposera une dictature », s’est-il exprimé.

Il lance donc un appel à la population pour un rassemblement massif devant l’Assemblée nationale le 5 octobre. Objectif : continuer de dénoncer la réforme engagée par le gouvernement. Et, montrer une fois de plus que « le peuple n’accepte pas la constitution de Ouattara ».  

A la question de savoir pourquoi, il ne faut pas attendre le référendum pour montrer le désaccord de son camp à la constitution, il rétorque : « Nous manifestons notre mécontentement  maintenant plutôt que d’aller aux urnes car nous connaissons tous la technologie électorale».

Pour lui, accepter d’aller au référendum serait un cautionnement de la démarche d’Alassane Ouattara  et une ‘’erreur monumentale’’. Car, la fraude électorale donnera le ‘’Oui’’ vainqueur inévitablement.

 Il reste convaincu que la majorité de la population n’approuve pas cette nouvelle loi fondamentale.

Ainsi, il invite tous ceux et celles qui ne sont pas d’accord avec la réforme constitutionnelle de se joindre à l’Alliance des forces démocratiques pour démontrer la force et le poids des personnes qui n’apprécient ni la démarche encore moins le contenu du projet de nouvelle constitution.

« La constitution actuelle est faite pour abêtir le peuple. Il ne faut nullement pas que le peuple accepte de laisser passer ce texte », a lancé Affi N’Guessan

Cyrille Leverbe / Abidjan911.com

Toute l’information de la Côte d’Ivoire sur Abidjan911.com la plateforme du citoyen.
DONNEZ VOTRE AVIS
fpi

Nouvelle constitution : L’opposition assiège l’Assemblée nationale le 5 octobre


Le projet de réforme constitutionnelle engagé par le Chef de l’Etat a été adopté par …

Lire la suite »
banque2

Transactions financières / Refus des pièces de 250 FCFA : Des banques s’expliquent


Malgré l’assurance de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), la pièce …

Lire la suite »
abidjan

Africa’s Pulse : L’économie ivoirienne parmi les plus performantes d’Afrique


La Côte d’Ivoire et le Sénégal figurent parmi les économies les plus performantes du continent. …

Lire la suite »
Ecole primaire

Enseignement primaire / Cours du mercredi : Ce que propose des syndicalistes


Au cours d’une réunion d’explication sur la nécessité des cours du mercredis, des syndicalistes ont …

Lire la suite »
fidra-mmebedie

Côte d’Ivoire / JRA 2016 : Bonne nouvelle pour les retraités


L’ex première dame de Côte d’Ivoire, Henriette Konan Bédié, marraine de la troisième édition de …

Lire la suite »
franc_cfa

Franc CFA : Une monnaie inadaptée selon un expert de l’ONU


Le secrétaire général adjoint de l’Onu, Carlos Lopes, estime que le Franc CFA est une …

Lire la suite »