Accueil > Sports > Sport national > Volley-ball / Sanga Koné (Président de la FIVB) : « Le niveau du championnat est meilleur que l’an dernier »

Volley-ball / Sanga Koné (Président de la FIVB) : « Le niveau du championnat est meilleur que l’an dernier »

kone-sanga
Sanga Koné, président de la Fédération Ivoirienne de Volley-ball (FIVB)

En prélude à la Coupe d’Afrique des clubs champions de la zone 3 en hommes et dames qui aura lieu à Yamoussoukro  du 15 au 21 août prochain,  le président de la Fédération Ivoirienne de Volley-ball (FIVB) Sanga Koné fait le bilan à mi parcours de la saison et expose ses perspectives d’avenir .

La rédaction : Quel bilan faites-vous de cette saison sportive régulière ?

La saison se passe bien. A mi-parcours, nous pouvons dire que les choses ce sont correctement déroulées. Nous avons pu organiser le championnat senior D1 et la Coupe nationale. Les finales se sont très bien déroulées. Maintenant, nous abordons la deuxième moitié de l’année 2016. On espère qu’elle sera ponctuée de résultats positifs.

Quelles sont les activités qui  meubleront la deuxième moitié de cette saison ?

C’est déjà la compétition internationale que nous organisons à Yamoussoukro, à partir du 15 août prochain. Après cette compétition, nous aurons la Coupe d’Afrique des nations zone 3 de Beach-volley, catégories juniors et seniors, qui se déroulera surement à Ouagadougou et à Lomé. Au niveau local, nous aurons le championnat de Beach-volley, édition 2016, que nous allons lancer dès le mois d’octobre et également la deuxième division du volley-ball.

Comment trouvez-vous le niveau de la saison cette année ?

Le niveau est meilleur par rapport à l’année dernière. Sur le plan, technique, il y a une évolution. Je pense que la prochaine compétition que nous allons abriter permettra de mieux apprécier notre niveau comparativement à celui des autres clubs de la sous région.

Quelles sont les solutions pour redynamiser le volley-ball ivoirien selon vous ?

Progressivement on bâtit la maison. C’est vrai que, quelque fois, il y a certaines choses qui ne réussissent pas. Mais pour nous, on a des objectifs qu’on essaie d’atteindre. Il y a des éléments qui dépendent de nous, je fais allusion aux facteurs endogènes qui sont liés à l’action des clubs et des membres de la fédération. Il y a également des éléments qui dépendent de l’extérieur, c’est-à-dire l’appui financier de la tutelle, l’appui moral et des facilités pour pouvoir participer à des compétitions internationales.

En termes de perspectives, à quoi peut-on s’attendre la saison prochaine ?

Nous sommes en fin de mandat donc nous préférons nous consacrés au dernier mois qui nous reste pour notre mandat. La saison prochaine, c’est le nouveau bureau qui définira les nouvelles orientations pour la gestion de la fédération.

Depuis 2009, vous avez brigué le poste de président de la FIVB, comptez vous briguer un autre mandat ?

(Rires). Aujourd’hui, ça ne me vient pas à l’esprit, j’ai d’autres préoccupations. Nous avons une compétition internationale et des activités à achever pour cette année, c’est cela la priorité. Au moment opportun, le bureau avisera s’il faut présenter un candidat ou pas.

Quel est l’état de vos rapports avec le ministère des Sports ?

Les rapports sont très bons comparativement à ce qu’on a connu les deux, trois dernières années. Je pense que depuis l’arrivée de l’actuel ministre, les relations se sont fortement améliorées. Avant 2012, on était quand même bien loti. On avait des moyens acceptables pour réaliser nos activités. De 2012 à 2015, ça été un passage à vide, on a été sevré en terme de financement surtout pour les compétitions  internationales par les dirigeants du ministère. Cette année, on s’attendait à plus d’appuis financiers mais on a eu quelque chose quand même. Nous espérons que les années futures, la fédération puisse bénéficier de plus de moyens pour réaliser ses activités.

Les équipes de Descartes et de l’Asec participeront à la CAN 2016, Zone 3. Croyez-vous à une surprise ivoirienne ?

Surprise, je ne pense pas. Au niveau de la zone 3, nous faisons partie des meilleures nations. Sur 8 pays, on a été régulièrement finaliste aussi bien au niveau des compétitions des clubs que des compétitions d’équipes nationales. Nous sommes loin d’être le dernier de la classe. A Yamoussoukro, nous croyons que nos clubs atteindront au moins les finales pour remporter les trophées.

 

 Malick Toé / Abidjan911.com

Toute l’information de la Côte d’Ivoire sur Abidjan911.com la plateforme du citoyen.
DONNEZ VOTRE AVIS
fpi

Nouvelle constitution : L’opposition assiège l’Assemblée nationale le 5 octobre


Le projet de réforme constitutionnelle engagé par le Chef de l’Etat a été adopté par …

Lire la suite »
banque2

Transactions financières / Refus des pièces de 250 FCFA : Des banques s’expliquent


Malgré l’assurance de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), la pièce …

Lire la suite »
abidjan

Africa’s Pulse : L’économie ivoirienne parmi les plus performantes d’Afrique


La Côte d’Ivoire et le Sénégal figurent parmi les économies les plus performantes du continent. …

Lire la suite »
Ecole primaire

Enseignement primaire / Cours du mercredi : Ce que propose des syndicalistes


Au cours d’une réunion d’explication sur la nécessité des cours du mercredis, des syndicalistes ont …

Lire la suite »
fidra-mmebedie

Côte d’Ivoire / JRA 2016 : Bonne nouvelle pour les retraités


L’ex première dame de Côte d’Ivoire, Henriette Konan Bédié, marraine de la troisième édition de …

Lire la suite »
franc_cfa

Franc CFA : Une monnaie inadaptée selon un expert de l’ONU


Le secrétaire général adjoint de l’Onu, Carlos Lopes, estime que le Franc CFA est une …

Lire la suite »