Accueil > Sports > Sport international > Dopage : Des sportifs américains accusés par des hackers russes

Dopage : Des sportifs américains accusés par des hackers russes

 

Serena et Venus Williams
Les sœurs Williams accusées d’avoir utilisé plusieurs produits classés comme des stimulants.

Le monde du sport vient encore d’être secoué par un scandale de dopage.  Les ‘’Fancy bears’’, une équipe de hackers basés semble-t-il en Russie vient de mettre en ligne notamment sur leur compte twitter des documents attestant de l’usage de produits dopants par des athlètes américains.

 Les documents publiés mettent en cause la quadruple championne olympique de gymnastique artistique à Rio, Simone Biles et la Basketteuse Elena Delle Donne.

Selon les fiches médicales piratées de la base de données de l’agence mondiale anti-dopage (AMA) par les Fancy Bears, ces deux athlètes utilisent des substances psychostimulantes comme des amphétamines. Elena Delle  prendrait depuis 2014 de l’hydrocortisone, une substance considérée comme dopante.

Serena Williams et sa sœur Vénus, respectivement 2ème et 7ème du classement mondial en tennis féminin, sont, elles concernées par la consommation de prednisone et autres substances de nature stimulantes.

« Sur autorisations médicales », explique l’AMA

Toutes les substances utilisées par ces athlètes sont considérés  dopantes  par conséquent interdits dans le monde de l’athlétisme. Mais l’AMA rappelle que ces produits sont « certes interdits mais peuvent être autorisés sous réserve d’obtenir au préalable une autorisation thérapeutique venant de l’agence ».

Une démarche que les athlètes mis en cause ont  suivi correctement. Ainsi, à en croire l’AMA et le comité international olympique (CIO),  les sportives américaines sont en règle et ne peuvent être considérées comme des utilisatrices de drogue.

« Le CIO confirme que les sportives mentionnées n’ont enfreint aucune règle antidopage pendant les jeux Olympiques de Rio 2016 », a souligné  Olivier Niggli, Directeur général de l’AMA.

Il s’est par ailleurs offusqué de l’attitude des hackers qu’il qualifie d’ “acte criminel”.

« L’AMA regrette profondément cette situation et est consciente de la menace représentée pour les athlètes dont des informations confidentielles ont été divulguées par cet acte criminel », déplore Olivier Niggli rapporté par le site 20 minutes.

Face à ces plaintes des hautes autorités de l’athlétisme mondial, les Fancy Bears font la sourde oreille. Ils promettent de faire de nouvelles révélations concernant  d’autres athlètes américains.

Cyrille Leverbe / Abidjan911.com

Toute l’information de la Côte d’Ivoire sur Abidjan911.com la plateforme du citoyen.
DONNEZ VOTRE AVIS
fpi

Nouvelle constitution : L’opposition assiège l’Assemblée nationale le 5 octobre


Le projet de réforme constitutionnelle engagé par le Chef de l’Etat a été adopté par …

Lire la suite »
banque2

Transactions financières / Refus des pièces de 250 FCFA : Des banques s’expliquent


Malgré l’assurance de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), la pièce …

Lire la suite »
abidjan

Africa’s Pulse : L’économie ivoirienne parmi les plus performantes d’Afrique


La Côte d’Ivoire et le Sénégal figurent parmi les économies les plus performantes du continent. …

Lire la suite »
Ecole primaire

Enseignement primaire / Cours du mercredi : Ce que propose des syndicalistes


Au cours d’une réunion d’explication sur la nécessité des cours du mercredis, des syndicalistes ont …

Lire la suite »
fidra-mmebedie

Côte d’Ivoire / JRA 2016 : Bonne nouvelle pour les retraités


L’ex première dame de Côte d’Ivoire, Henriette Konan Bédié, marraine de la troisième édition de …

Lire la suite »
franc_cfa

Franc CFA : Une monnaie inadaptée selon un expert de l’ONU


Le secrétaire général adjoint de l’Onu, Carlos Lopes, estime que le Franc CFA est une …

Lire la suite »