Accueil > Faits divers > Côte d’Ivoire : Des redoutables braqueurs maîtrisés par la foule dans une station-service

Côte d’Ivoire : Des redoutables braqueurs maîtrisés par la foule dans une station-service

lynchage_
Photo d’archives utilisée à titre d’illustration

Les redoutables braqueurs ont été arrêtés alors qu’ils étaient à leur troisième braquage dans la même nuit en espace d’une heure.

Ouattara Lamine, 26 ans, apprenti de minicar, et Sanogo Mandou, 22 ans, soupçonnés d’être des « gangsters dangereux » qui  se faisaient passer pour des commerçants, mais réputés dans les attaques à mains armées dans à Yamoussoukro ont été mis aux arrêts dans la nuit de mardi, a appris l’AIP mercredi de source proche de la police.

Ces personnes qui auraient fait plusieurs victimes parmi les populations et opérateurs économiques locales, ont été arrêtés aux environs de 23h 30 par des éléments de la police du district, alors qu’ils étaient à leur troisième braquage dans la même nuit en espace d’une heure, indique-t-on.

Après avoir dépouillé et blessé un enseignant à son domicile au quartier 220 logements, les bandits, alors au nombre de trois, mettent le cap dans le quartier « Petit Bouaké » non loin de la basilique Notre Dame de la paix, où ils opèrent une attaque « ultrarapide », s’emparant des biens des habitants de ce petit village.

Ils tentent un troisième coup, cette fois à une station de gaz située derrière la fondation Félix Houphouët Boigny, où deux d’entre eux, armés de pistolets, tiennent en respect les gérants des lieux. Mais cette fois, les quelques clients et chauffeurs de taxis encore présents dans la station ne se laissent pas faire, et résistent aux trois assaillants en se ruant sur eux. Ils arrivent à maîtriser deux de leurs agresseurs, quand le troisième réussi à s’échapper.

La police qui était déjà aux trousses de ces personnes, arrive à temps pour les tirer des mains de la foule en colère. Ouattara Lamine et son acolyte Sanogo Mandou, en possession d’armes illégales et de drogue, ont été transférés dans les locaux d’un commissariat de la ville.

Les éléments de la police, sous les ordres du préfet de police de Yamoussoukro, le commissaire divisionnaire Dosso Siaka, ont depuis quelque temps pris des dispositions particulières pour traquer les bandits et assurer la sécurité des populations. Ils plaident toutefois pour plus de moyens, notamment des véhicules 4X4 pour faciliter leur travail.

Abidjan911.com avec AIP

Toute l’information de la Côte d’Ivoire sur Abidjan911.com la plateforme du citoyen.
DONNEZ VOTRE AVIS
fpi

Nouvelle constitution : L’opposition assiège l’Assemblée nationale le 5 octobre


Le projet de réforme constitutionnelle engagé par le Chef de l’Etat a été adopté par …

Lire la suite »
banque2

Transactions financières / Refus des pièces de 250 FCFA : Des banques s’expliquent


Malgré l’assurance de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), la pièce …

Lire la suite »
abidjan

Africa’s Pulse : L’économie ivoirienne parmi les plus performantes d’Afrique


La Côte d’Ivoire et le Sénégal figurent parmi les économies les plus performantes du continent. …

Lire la suite »
Ecole primaire

Enseignement primaire / Cours du mercredi : Ce que propose des syndicalistes


Au cours d’une réunion d’explication sur la nécessité des cours du mercredis, des syndicalistes ont …

Lire la suite »
fidra-mmebedie

Côte d’Ivoire / JRA 2016 : Bonne nouvelle pour les retraités


L’ex première dame de Côte d’Ivoire, Henriette Konan Bédié, marraine de la troisième édition de …

Lire la suite »
franc_cfa

Franc CFA : Une monnaie inadaptée selon un expert de l’ONU


Le secrétaire général adjoint de l’Onu, Carlos Lopes, estime que le Franc CFA est une …

Lire la suite »