Accueil > A la une > Rentrée scolaire 2016 -2017 : Les parents d’élèves se font désirer dans les commerces

Rentrée scolaire 2016 -2017 : Les parents d’élèves se font désirer dans les commerces

fournitures_adjame
Des vendeuses de fournitures scolaires installées dans les environs de la grande mosquée d’Adjamé.

Fini les vacances, vive la rentrée des classes. Mais à deux semaines de cet événement majeur, les librairies et autres lieux de vente de fournitures scolaires tournent au ralenti. Une tournée effectuée dans certains commerces d’Abidjan, nous a permis de Abidjan911 - Logo Citoyen Pastille-01nous imprégner des raisons de cette défection des parents d’élèves.

Les signes annonciateurs de la rentrée scolaire sont visibles dans toutes les communes d’Abidjan. On ne peut faire quelques pas sans rencontrer des stands de vente de fournitures  et uniformes scolaires. Les commerçants et les vendeurs sont postés à tous les carrefours de la ville. Ils  n’attendent plus  que les parents. Pourtant, ceux-ci  semblent traîner les pas.  En effet, les magasins et grandes surfaces que nous avons parcourus lundi et mardi sont déserts.

Devant ce constat, les vendeurs se lancent dans des comparaisons et raisonnements tentant d’expliquer  le manque d’engouement des clients.

«L’an dernier, à pareil moment, il y avait une grande affluence dans nos magasins. Les parents achetaient  beaucoup. Cette année par contre, ils ne se manifestent pas », déplore  Diallo Abou, propriétaire d’une petite librairie installée à Yopougon-Sicogi.

A Adjamé, le constat est le même. Approché aux alentours de 18h, Daouda Hassan nous confie qu’il n’a vendu qu’un seul sac d’école pendant la journée.

Non loin du stand de ce dernier, Koné Moussa, un autre libraire explique la situation par le manque de moyens financiers. Il espère que les semaines à venir seront plus bénéfiques d’autant plus que « c’est la fin du mois et d’ici là, les parents auront perçu leur salaire ».

Koné Moussa craint cependant une montée des prix à l’approche du 12 septembre-date de la rentrée- pour cause de rupture de stocks. Il conseille donc aux parents de prendre d’assaut les librairies pendant que “les coûts des documents sont encore très abordables”.

« Les livres et autres documents n’ont nullement changé. Ceux sont les mêmes livres de l’an dernier qui seront utilisés. On a donc pas besoin d’attendre la rentrée des classes pour faire ses achats et subir l’inflation », lance-t-il.

Selon les libraires, difficultés financières et crainte de changement des ouvrages au programme sont à l’origine du manque d’engouement  des parents d’élèves.

 Une observation partagée par Tra Sylvain, parent d’élèves. Pour cet instituteur de profession, les temps sont difficiles. « Par rapport à l’an dernier, je suis en retard dans mes achats. A cette période j’avais déjà tout acheté. Mais cette année, j’ai été confronté à d’énormes problèmes financiers  », indique-t-il. Cependant, il propose une stratégie qui lui permet de ne pas trop sentir les dépenses.

« Pour nous qui avons plusieurs enfants encore sur les bancs, la meilleur stratégie est d’acheter progressivement   les fournitures. Ainsi, on ne sent pas trop les dépenses », préconise  l’enseignant.

Une stratégie qui semble être universel. Des parents interrogés à Yopougon comme à Adjamé affirment procéder de la sorte. Bakayoko Mélama, chauffeur et père de 3 enfants –en classes de CP1, CM2 et 5ème -, a préféré acheter les cahiers avant. Il espère avoir de l’argent pour se procurer les  livres d’ici le 12 septembre. Même démarche chez dame Sadia Marie-Louise qui venait d’acheter quelques articles scolaires.

« Même si la liste des fournitures n’est pas encore disponible, nous savons par expérience ce qui sera au programme. Nous achetons donc  l’essentiel des documents dès maintenant. Ça nous évite de dépenser beaucoup plus à la rentrée», confie cette parente de trois élèves.

En attendant les listes de fournitures, sacs, chaussures et autres accessoires sont en tête des priorités de certains parents tel que Gléanon Serges Anderson.  Chaque parent adopte donc sa stratégie, établit ses priorités afin de mieux aborder la rentrée scolaire qui est un moment  très crucial.

Cyrille Leverbe / Abidjan911.com

Toute l’information de la Côte d’Ivoire sur Abidjan911.com la plateforme du citoyen.
DONNEZ VOTRE AVIS
fpi

Nouvelle constitution : L’opposition assiège l’Assemblée nationale le 5 octobre


Le projet de réforme constitutionnelle engagé par le Chef de l’Etat a été adopté par …

Lire la suite »
banque2

Transactions financières / Refus des pièces de 250 FCFA : Des banques s’expliquent


Malgré l’assurance de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), la pièce …

Lire la suite »
abidjan

Africa’s Pulse : L’économie ivoirienne parmi les plus performantes d’Afrique


La Côte d’Ivoire et le Sénégal figurent parmi les économies les plus performantes du continent. …

Lire la suite »
Ecole primaire

Enseignement primaire / Cours du mercredi : Ce que propose des syndicalistes


Au cours d’une réunion d’explication sur la nécessité des cours du mercredis, des syndicalistes ont …

Lire la suite »
fidra-mmebedie

Côte d’Ivoire / JRA 2016 : Bonne nouvelle pour les retraités


L’ex première dame de Côte d’Ivoire, Henriette Konan Bédié, marraine de la troisième édition de …

Lire la suite »
franc_cfa

Franc CFA : Une monnaie inadaptée selon un expert de l’ONU


Le secrétaire général adjoint de l’Onu, Carlos Lopes, estime que le Franc CFA est une …

Lire la suite »